Enseignement supérieur : plusieurs enseignants chercheurs guinéens obtiennent leur inscription au CAMES

Ils sont au total 15 cadres de l’enseignement supérieur à s’inscrire désormais au Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur. Cette première édition s’inscrit dans le cadre du renfoncement du niveau des enseignants chercheurs au sein de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

C’est dans la logique de la refondation de l’État basée sur le renforcement des capacités dans les institutions d’enseignement supérieur Guinéen que ces 15 cadres ont reçu leur attestation d’aptitude au CAMES. « Cela représente un vivier d’enseignants qualifiés, qui rentre dans la compétition internationale avec des qualifications qui permet de se mesurer à leurs collègues et enseignants des autres universités », affirme le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, le Dr Apha Kabinet Keïta.

Ces enseignants chercheurs inscrits sur la liste d’aptitudes du CAMES ont désormais la possibilité de faire valoir leur connaissance dans toutes les universités de l’espace CAMES. Une fierté pour le recteur de l’UGANC. « Une fois qu’on est inscrit sur une liste d’aptitude du CAMES on devient un enseignent international. On devient un enseignent qui est en mesure d’enseigner dans tous les pays de l’espace du CAMES. Je demande aux enseignants de rester fidèles aux valeurs qui leur ont été inculquées tout au long de leur processus de préparation pour l’inscription sur ces différentes listes d’aptitudes pour lesquelles il reste encore des marches à franchir. De garder le Cap pour que l’université puisse avoir des enseignants de plus en plus qualifiés » exhorte t-il.

Ce sont 2 candidats pour la liste d’aptitude de fonction de professeur titulaire et treize (13) candidats pour la liste d’aptitude aux fonctions de maître de conférence et de maître assistant qui ont postulé en 2021. « C’est la première fois depuis que les guinéens participent aux concours que des attestations sont remisent aux participant de façon solennelle », précise le Professeur Mohamed Cissé, doyen de la faculté des sciences et techniques de la santé.

Parmi ces enseignants chercheurs qui ont reçu leur attestation, une femme se démarque car, elle est la seule inscrite sur la liste d’aptitudes du CAMES. « c’est une satisfaction d’être la où nous sommes aujourd’hui parce qu’il a eu un long parcours avec beaucoup d’efforts que nous devons à nos chers maîtres de l’université. C’est un honneur d’être là aujourd’hui. Étant la seule femme parmi les 15 candidats retenus, cela interpelle les femmes à venir dans l’enseignement et à persévérer » affirme le Dr Oumou Hawa Bah, maître assistante à la faculté de médecine.

Depuis sa création en 1968, le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur a pour mission de concevoir et promouvoir la concertation en vue de coordonner les systèmes d’enseignement supérieur et de la recherche afin d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans les différents établissements d’enseignements supérieurs et de recherche, favoriser la coopération entre les différentes institutions d’enseignements supérieures dans les pays membres.

 

Ibrahima Sory Diallo et Mamadou Kindy Bah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.