samedi 13 avril 2024 :
Sauvegarde des données informatiques : quelques conseils pratiques de Bakaramoko KABA
Projet Terra Africa : les journalistes bénéficiaires guinéens formés sur le Fact-checking
Alerte à Gaoual : qui détruit la forêt communautaire de Dounki Bamba ?
Journée Mondiale de l’Eau en Guinée : entre discours officiel et réalités critiques !
Guinée : plus de 600 000 hectares de forêts ont été perdus ces dernières années 
Faut-il toujours extraire une dent pour se débarrasser de la douleur ?

Sauvegarde des données informatiques : quelques conseils pratiques de Bakaramoko KABA

 Chaque 31 mars le monde célèbre la Journée mondiale de la sauvegarde des données informatiques. L’objectif est de rappeler les risques encourus en stockant ses données sur un seul appareil et inciter les utilisateurs d’ordinateurs, des smartphones et des tablettes à réaliser une deuxième ou une troisième copie de leurs fichiers sur un autre support comme un disque dur externe, une clé USB, ou encore un service d’hébergement en ligne, “cloud”.

Si une fois votre appareil a été volé, endommagé, perdu, ou piraté, cela veut dire que vous avez déjà subi peut-être la mauvaise expérience d’une perte d’une ou de plusieurs données importantes. Qu’il s’agisse des données informatiques à usage professionnel ou personnel, la sauvegarde est alors souvent le seul moyen idéal de les retrouver. 

La sauvegarde, un défi 

Cette sauvegarde fait référence à la sécurisation des données informatiques stockées sur les appareils notamment les smartphones, les ordinateurs portables, les tablettes, les clés USB, les cartes SD ou SSD, les CD, les DVD ou encore dans des serveurs au niveau local ou international. Alors que le contexte mondial s’apparente à une course effrénée des données informatiques, le défi pour les particuliers, les entreprises, les gouvernements, les banques entre autres est de se mettre à l’abri tout en gardant le contrôle de leurs informations. Pour Bakaramoko KABA, ingénieur en réseau, système et cybersécurité, DG de l’entreprise AISAKA GROUP, la sauvegarde des données informatiques est indispensable pour le bon fonctionnement d’une entreprise « parce qu’aujourd’hui nous faisons face à des multiples attaques, mais quand les données sont sauvegardées nous avons des réplications un peu partout pour pouvoir revenir à la normale le plus vite que possible ».

 Sauvegarde et avantages 

Face à tous les risques qui peuvent advenir, Mohamed prend ses précautions. Conserver les copies des données sur plusieurs supports est la solution idéale pour le jeune informaticien. Mohamed CAMARA n’a jamais perdu ses données personnelles nous confit-il. « J’ai toujours démultiplié mes données dans mes appareils en fonction de leurs importances. Je les cache soigneusement en créant des fichiers dans des dossiers. Cela m’a toujours permis de les conserver sans subir de perte » affirme le jeune informaticien avec une certaine assurance.

Ainsi, mettre une copie dans 2 à 3 ordinateurs, smartphones ou tablettes, disques durs externes, clés USB peut protéger des personnels dans une certaine dimension.

Cela ne peut protéger d’un incendie, d’un piratage, d’un vol. Raison pour laquelle, les entreprises trouvent mieux que ces matériaux de stockages en déployant des grands moyens à la hauteur des informations en leurs possessions. « Les grandes entreprises utilisent des data center qu’ils mettent en place hors du pays ou encore d’autres qui louent des espaces de stockages cloud dans des gros data center qui se trouvent un peu partout dans le monde qui permettent de sauvegarder leurs données en temps réel au sein de leurs entreprises et ils gèrent la réplication à distance”, explique Bakaramoko KABA, ingénieur en réseau, système et cybersécurité, DG de l’entreprise AISAKA GROUP.

Sauvegarde et inconvénients  

 Par ailleurs, le stockage physique et diversifié des données sur les clés USB, disques durs entre autres, représente un risque énorme de fuite si le dispositif tombe entre de mauvaises mains. C’est en tout cas la mauvaise expérience dont Ousmane KAKE, DRH d’une entreprise qu’il a préféré garder sous anonymat, se souvient toujours. « J’ai stocké sur une clé USB personnelle des informations sensibles (contrats et salaires…) de tous les employés et j’ai déposé cette clé USB sur mon bureau. Je suis sortie pour une urgence pour résoudre des affaires personnelles sans mettre cette clé USB hors de portée. Malheureusement, ces informations sensibles se sont retrouvées sur la place publique, je ne sais pas comment mais j’ai été suspendu de mes fonctions pour plusieurs semaines après que certains employés ont revendiqué une revalorisation salariale », regrette Ousmane KAKE. 

Cette mauvaise expérience d’Ousmane, rappelle que nul n’est à l’abri, même la sauvegarde des données informatiques en ligne n’est pas sans conséquences néfastes surtout quand la sécurisation est défaillante. « Si nous déployons un système de cloud sans l’accompagner d’un système de sécurité adéquat, la fuite des données et la perte des données peuvent surgir à tout moment », explique Bakaramoko KABA, ingénieur en cybersécurité. 

Que retenir de cette journée ?

Chacun devrait savoir que les informations personnelles décrivent les vies, le passé, le présent et le futur. « Nous devons savoir utiliser nos informations personnelles et nous devons savoir où les assigner ”,conseille le Directeur Général de l’entreprise AISAKA GROUP. 

Il semble opportun de rappeler aux entreprises qu’une sauvegarde est plus qu’une simple copie. Il s’agit plutôt d’un levier supplémentaire pour une entreprise qui croit à un potentiel important des données. 

Mamadou Kindy BAH 

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous