dimanche 16 juin 2024 :
Quelle est la cause de la lumière aperçue dans le ciel à Conakry et dans certaines villes de Guinée ?
Journée mondiale de l’environnement, suspension de la coupe, du transport de bois en Guinée
Guinée / Technologie : Alhassane Diallo et son jumeau se lancent dans la création d’un réseau social « complet »
La place des femmes dans l’intégration de la technologie du biodigesteur comme alternative
Secteur des pêches en Guinée : quelle approche pour mieux lutter contre la pêche INN ?
Mangrove : un écosystème vital en péril dans la zone côtière guinéenne

Journée mondiale de l’environnement, suspension de la coupe, du transport de bois en Guinée

Dans un communiqué publié ce mardi 4 juin sur les canaux officiels du ministère de l’environnement et du développement durable, il est annoncé la suspension, sur tout le territoire national, des activités de coupe, de transport et d’importation du bois jusqu’à nouvel ordre, à compter du 5 juin 2024.

C’est à la suite de constats alarmants concernant des coupes anarchiques de bois sur l’ensemble du territoire national, entreprise par des exploitants artisanaux dépourvus des documents administratifs nécessaires pour l’exercice de l’activité de l’exploitation du bois, que cette décision a été prise. Ces pratiques illégales menacent gravement le couvert végétal du pays, notamment les têtes de sources, les berges des cours d’eau et les forêts.

Le communiqué signé par la ministre de l’environnement et du développement durable, Djami Diallo, ordonne l’arrêt immédiat de la coupe, du transport et de l’importation de bois sur l’ensemble du territoire guinéen à partir du 05 juin 2024 et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision cruciale pour la protection de l’environnement intervient en marge de la journée mondiale de l’environnement, célébrée ce 05 juin à travers le monde.

Le communiqué s’adresse à plusieurs responsables régionaux et locaux, notamment les gouverneurs de régions administratives, les préfets, sous-préfets et président des délégations spéciales; les inspecteurs régionaux et directeurs préfectoraux de l’environnement et du développement durable ; les chefs de sections préfectorales et communales des forêts et de la faune ainsi que les chefs d’antennes préfectorales et communales de l’office guinéen du bois. Ont également été informés, les chefs des unités régionales et préfectorales de la brigade de lutte contre la criminalité faunique et floristique; les chefs de cellule du fonds de l’environnement et du capital naturel ainsi que les acteurs de la filière bois.

Pour certains acteurs de la société civile le constat sur la coupe anarchique de bois est inquiétant, interpellant, parce que c’est l’une des causes du réchauffement climatique, le tarissement des cours, la perte d’habitat pour les espèces fauniques. “L’interdiction de la coupe du bois, jusqu’à nouvel ordre par le Ministère de l’Environnement et du développement durable, permet de diminuer la fréquence abusive de la coupe du bois, la régularisation des exploitants, en les obligent de se munir de tous les documents administratifs requis dans le cadre de l’exercice de l’activité d’exploitation du bois. Le communiqué du ministère de l’environnement et du développement durable sur la coupe anarchique du bois me réjouis, parce que ça fait partie des mesures qui consiste à protéger l’environnement diminue la fréquence abusive de la coupe de bois, et c’est une mesure qui interpelle les exploitants et les entreprises qui œuvrent dans l’exploitation des forêts à se régulariser” a affirmé Habib Ly membre de l’ONG, agir contre le réchauffement climatique..

Toute violation de cette mesure sera sanctionnée conformément au droit applicable en vigueur en Guinée. Le ministère précise que la reprise des activités de coupe, de transport et d’importation de bois fera l’objet d’un autre communiqué officiel.

On le rappelle, dans le passé ce type de décision a été prise par le département en charge de l’environnement, mais son application se heurte toujours à des difficultés, à cause d’un manque de structure de suivi. Par ailleurs, cette décision va impacter le quotidien de plusieurs guinéens qui vivent des activités liées à la coupe et à la vente du bois.

Ibrahima Sory BAH

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous