jeudi 18 juillet 2024 :
Kitikata entre défis climatiques et problème d’accès aux soins médicaux
Guinée : l’ANSS annonce des épidémies dans plusieurs districts sanitaires
Focus sur Docteure Rose Ekambi Kotto, enseignante chercheuse en dermatologie à l’Université de Douala
Que retenir des 5èmes journées scientifiques de la SOGUIDERM ?
Quelle est la cause de la lumière aperçue dans le ciel à Conakry et dans certaines villes de Guinée ?
Journée mondiale de l’environnement, suspension de la coupe, du transport de bois en Guinée

Que retenir des 5èmes journées scientifiques de la SOGUIDERM ?

C’est sur le thème “dermatologie et IST/VIH/SIDA enjeux et défis à l’heure de la mondialisation que sont tenues les 5èmes journées scientifiques de la SOGUIDERM, les 13 et 14 juin 2024 à Conakry. Objectif, promouvoir la spécialité à travers une recherche scientifique de haut niveau dans le domaine de la dermatologie ; d’apporter des soins de qualité à la population et de développer un enseignement de qualité dans ce domaine.

Ce congrès a réuni plus de 100 participants venant de la Guinée et de plusieurs autres pays africains notamment, la Côte D’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun et le Togo. Ce sont six (6) conférences incluant plus de 85 communications variées dans le domaine de la dermatologie qui étaient à l’ordre du jour. Dans son allocution d’ouverture, le président de la Société Guinéenne de Dermatologie (SOGUIDERM) a d’abord souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants avant de rappeler les enjeux liés aux pathologies dermatologiques.

Selon le Pr Mohamed Cissé, « les pathologies dermatologiques représentent un problème majeur de santé publique dans les pays à ressources limitées et près de 30% des motifs de consultation en milieu rural et la majorité de ces populations n’a pas accès à des soins dermatologiques de qualité, faute de ressources humaines compétentes ».

Quant au Pr Alpha Kabinet Keita, président d’honneur des 5èmes journées scientifiques de la SOGUIDERM, il a mis en exergue le rôle et l’importance de la dermatologie dans la lutte contre les IST. « La dermatologie joue un rôle essentiel dans la lutte contre les IST et le VIH SIDA. Les manifestations cutanées sont souvent les premiers signes visibles de ces infections et les dermatologues sont en première ligne pour les détecter, les diagnostiquer, les traiter », explique le Pr Alpha Kabinet Keita, recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

À sa suite, c’est le Pr Adama Traoré président scientifique des 5èmes journées scientifiques de la SOGUIDERM qui a rappelé l’historique de ces journées scientifiques organisées par la Société Guinéenne de Dermatologie. « La première rencontre s’est tenue sur le thème Peau et infection, le deuxième thème, peau et santé publique, le troisième, peau et environnement, le quatrième, peau et médecine légale et le cinquième, la dermatologie et IST/VIH/SIDA enjeux et défis à l’heure de la mondialisation », rappelle le Pr Adama Traoré.

image 3
Pr Adama Traoré
Président d’honneur des 5èmes journées scientifiques

Plus loin, le Pr Adama Traoré a incité les autorités et les participants à avoir des vocations pour juguler le déficit de personnels qualifiés dans le domaine de la dermatologie en Guinée. Selon lui, ce congrès doit servir à créer des vocations, de meilleurs soignants, des vocations de meilleurs chercheurs et des vocations de meilleurs formateurs, dans le souci d’accompagner les autorités et les populations dans la lutte contre les maladies dermatologiques.

Le Pr Ecra Elidje Joseph du centre de dermatologie au CHU de Treichville, a, après avoir dressé son parcours dans la lutte contre les IST, plaidé pour une prise en charge adéquate et plus de compassion envers les patients. « Quand un patient vient vers vous, donnez-lui toujours un peu de votre temps même si vous êtes épuisé, même si vous avez fermé », exhorte le Pr Ecra Elidje Joseph.

 D’une recherche à une autre, des contenus de recherches scientifiques de qualités ont été présentés pendant ces journées scientifiques de la SOGUIDERM. Dans sa présentation accès sur la tuberculose, Boubacar Djelo Diallo, chercheuse et participante à ce congrès tire la conclusion suivante : « La tuberculose reste la cause majeure de décès chez les personnes vivant avec le VIH sévèrement immunodéprimées ».

Dr Adama Diallo, chercheuse au CHU de Donka, a rapporté dans une étude que « les maladies dermatologiques représentent une part importante des consultations pédiatriques soit une séquence de 6% à 24 %. »

image 1
Dr Adama Diallo
chercheuse et médecin CHU de Donka

Au cours de ces deux jours très riches en échange, la société Guinéenne de dermatologie a permis à plusieurs chercheurs de présenter les résultats de leurs recherches scientifiques. Des chercheurs qui se sont se sont montrés très satisfaits d’avoir eu l’opportunité de présenter les résultats de leurs études devant leur père.

Ainsi, après ces prestations à couper le souffle, c’est le Pr Adama Traoré qui a clôturé ce congrès scientifique en exhortant les autorités à tous les niveaux à plus de réactivité pour ensemble lutter contre les maladies dermatologiques.

Mamadou Kindy Bah

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous