Vaccination contre la rougeole en Guinée : plus de 2 millions d’enfants visés.

Attention la rougeole est revenue ! C’est une maladie infantile, que surveillent les autorités sanitaires comme le lait sur le feu, depuis quelques mois. Elle s’est intensifiée au point que de milliers de cas ont été notifiés par le ministère de la santé. Des enfants en sont même décédés.

Epidémie galopante, cette poussée épidémique a amené le ministère de la santé à lancer une vaccination de routine du 9 au 14 mai à l’endroit des tout-petits. Selon Guineenews.org, cette campagne de vaccination vise à atteindre 2.519.711 enfants de 6 à 59 mois sur l’ensemble du territoire.

Vendredi 13 mai 2022, 10 heures du matin. Devant la maison des jeunes de Hamdallaye Mosquée, dans la commune de Ratoma qui abrite un des sites de vaccination contre la rougeole, plusieurs mamans s’y dirigent pour vacciner leur enfant. C’est dans cette atmosphère paisible qu’arrivent Oumou Conda Diallo, au teint clair, portant un foulard vert et ses trois enfants. Juste un petit instant, l’agent vaccinateur lui demande de tenir le bras de sa benjamine, sur lequel, elle administre l’injection, qui répand des pleurs.

L’importance du vaccin

Informée de la campagne de vaccination par un SMS de Orange Guinée, cette jeune maman a quitté son bureau et elle est allée chercher ses enfants de 6 à 2 ans à l’école pour les faire vacciner. Elle est consciente de l’utilité du vaccin et lance un message aux parents qui sont encore réticents à faire vacciner leurs enfants. « Les vaccins sont très importants. Depuis toujours, je vaccine mes enfants. En tant que mère, je me sens à l’aise et je me dis que c’est bien de suivre mes enfants parce qu’ils sont la base. Tout ce qui va à l’encontre de leur santé, je m’en préoccupe. Je le dis toujours à mes voisines qui ne sont pas lettrées dans le quartier, de suivre le vaccin des enfants, parce que c’est très bon ; pour avoir un enfant en bonne santé, au fait, c’est la meilleure des choses pour un parent de vacciner ses enfants et prendre soin d’eux, » a-t-elle expliqué.

Plus d’une centaine d’enfants vaccinés par jour

La rougeole est une maladie très contagieuse et parfois mortelle qui se propage comme un feu de forêt. Et aussi, elle ne serait rien de plus qu’une bénigne maladie infantile, qui provoque simplement une légère éruption cutanée, un nez qui coule et quelques boutons, accompagnée d’une fièvre élevée et d’une grande fatigue. Depuis que les opérations de vaccination ont démarré une centaine d’enfants sont vaccinés à la moyenne au quotidien. « On a commencé par Hamdallaye, ce jour, on a vacciné 107 enfants. Au deuxième jour, on a vacciné 150 et au troisième jour, 170. Et aujourd’hui, les enfants viennent petit à petit » a affirmé Fatoumata Conté, agent PEV du CMC de Ratoma et également cheffe du site de vaccination de Hamdallaye Mosquée.

La prévention contre cette maladie est de mise

Rencontrée au centre de santé de Kobaya, Hawa Camara, tient son enfant Namandian, calme dans ses bras. Plusieurs enfants étant infectés de la rougeole, cette jeune dame compte prévenir ses enfants de cette maladie. Bien que des enfants de son voisinage sont déjà tombés malades. « J’ai appris de ma belle maman, qu’il ya une campagne de vaccination contre la rougeole. Directement, j’ai couru pour venir faire vacciner mes trois enfants. A l’heure actuelle, j’ai déjà 2 voisines qui ont les enfants malades. Et franchement, je me suis dit, il faut éviter ça, » raconte-t-elle.

Les enfants non vaccinés ont encore droit à ce vaccin

Il est encore temps d’accorder aux enfants non vaccinés, une seconde chance à prendre le vaccin. Même que, cette présente campagne de vaccination finie samedi 14 mai. La rougeole est très facilement évitable, avec un vaccin.

 

Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.