mardi 29 novembre 2022 :
Santé Publique : des professionnels ont échangé durant 2 jours sur les possibilités de renforcement du secteur
Occupation anarchique sur les bas-fonds à Conakry : une réelle menace de la biodiversité
COP27 : un ouf de soulagement pour les pays du sud, mais aucune avancée sur les émissions.
Enseignement supérieur : l’ANAQ présente ses résultats d’évaluation, l’UGANC affiche le vert  
Les macroalgues, une ressource encore inexploitée au Sénégal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : le Dr Mamadou Péthé Diallo dresse son bilan

Création de la plateforme PRISME en Guinée : l’IRD, l’Inserm, l’ANRS et le CERFIG signent une convention de partenariat à Conakry

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

La signature de la convention pour la mise en place de la Plateforme Internationale de Recherche en Santé Globale (PRISME) a été effectif ce jeudi 19 mai 2022, à l’Université Gamal Adel Nasser de Conakry. Cette convention interinstitutionnelle a pour but de renforcer les capacités de formations et de recherches en santé en Guinée.

Ce protocole d’accord est l’aboutissement des relations et des collaborations entre des chercheurs guinéens, notamment le professeur Abdoulaye Touré, le Docteur Alpha Kabinet Keita, le professeur Saliou Sow et français, Éric Delaporte et son équipe.

Œuvrer davantage pour la santé des guinéens

Quatre Institutions de recherche à savoir l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), l’ANRS| Maladies Infectieuses Émergentes et le Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée (CERFIG) entendent œuvrer davantage ensemble sur la santé des populations guinéennes.

Selon la présidente directrice générale de l’IRD, Valérie Verdier, cette plateforme va s’ouvrir sur les questions de santé mondiale. « Nous sommes venus rencontrer nos partenaires pour leur exprimer tout notre soutien à la création de ce beau projet. Cette plateforme doit être la plus ouverte possible à la fois en Guinée mais aussi qui doit rayonner sur le continent africain, » a-t-elle affirmé.

S’exprimant devant ses collaborateurs chercheurs, le président directeur général de l’Inserm n’a pas caché sa satisfaction pour la création de cette plateforme. « Je suis particulièrement très heureux de prendre part à la mise en place de cette plateforme qui va aider la Guinée dans le cadre de la lutte contre les maladies infectieuses émergentes, » a dit Gilles Bloch.

Pour la petite histoire, le président directeur général de l’ANRS est revenu sur la synergie d’action menée par le ministère de la santé et de l’hygiène publique, le CERFIG, l’Inserm, l’IRD pour faire face à Ebola. « Depuis 2015, la collaboration entre le CERFIG et l’Inserm ont pu mettre en place une structure opérationnelle, pluridisciplinaire de recherche et suivi pour améliorer la préparation et la réponse nationale de toute maladie émergente. Aujourd’hui, le CERFIG a l’occasion de devenir un centre de référence au niveau national et régional » a confié Yazdan Yazdanpanah.

Renforcer les capacités du CERFIG et de la faculté des Sciences et Techniques de la Santé

La plateforme permettra de focaliser ou d’orienter des compétences internationales de haut niveau notamment celles de l’ANRS, de l’Inserm et de l’IRD autour de la Guinée, et en particulier autour du CERFIG et de la faculté des Sciences et Techniques de la Santé.

« C’est une convention de 6 ans renouvelable qui permettra régulièrement de se retrouver et faire des mises à jour. L’avantage, c’est que nous sommes dans l’agenda de ces grosses Institutions françaises. La Guinée fait partie aujourd’hui des priorités dans le domaine de la formation et de la recherche sur les maladies émergentes ou des maladies à potentialité épidémiques de la France, » a expliqué le professeur Abdoulaye Touré, l’initiateur de création de la plateforme PRISME en Guinée.

Visite guidée au CERFIG

Il est à rappeler que bien avant cette signature de convention de partenariat, le CERFIG a servi de cadre à une visite guidée ; où toutes les installations de ce centre ont été présentées aux différentes délégations.

 

Amadou Dari DIALLO

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous