mardi 29 novembre 2022 :
Santé Publique : des professionnels ont échangé durant 2 jours sur les possibilités de renforcement du secteur
Occupation anarchique sur les bas-fonds à Conakry : une réelle menace de la biodiversité
COP27 : un ouf de soulagement pour les pays du sud, mais aucune avancée sur les émissions.
Enseignement supérieur : l’ANAQ présente ses résultats d’évaluation, l’UGANC affiche le vert  
Les macroalgues, une ressource encore inexploitée au Sénégal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : le Dr Mamadou Péthé Diallo dresse son bilan

Surdité : le Pr Alpha Oumar Diallo explique les causes de la maladie

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Près de 2,5 milliards de personnes seront, selon une projection de l’OMS atteintes d’une déficience auditive en 2050. D’ici là, 1,5 Milliards de personnes souffrent de cette maladie à l’échelle mondiale.

La surdité est la diminution ou la cession de la fonction auditive, c’est-à-dire la diminution progressive ou définitive d’une personne à pouvoir entendre son entourage. Elle peut être légère, moyenne, sévère ou profonde selon les degrés de la diminution d’audition. Selon le Pr Ag. Alpha Oumar Diallo, chef service de ORL au CHU Ignace Deen de Conakry, la surdité légère c’est lorsque la diminution de l’audition varie entre 20 et 40 décibels, elle est moyenne lorsqu’elle est entre 40 et 70, de 70 à 90 sévère au-delà de 90 décibels profonds, à ce stade la personne n’entend plus.

Chez l’enfant, elle affecte la faculté d’apprentissage de parler si elle n’est pas détectée et prise en charge très tôt. Elle conduit également à un handicap entraînant parfois une répercussion sur la vie notamment à l’isolement ou à la stigmatisation. Plusieurs causes sont à l’origine de la surdité ou de la déficience auditive, elles peuvent apparaître avant la naissance lors de naissance, après la naissance, de l’enfance à l’adolescence et durant la période de la vie. Les causes avant la naissance sont provoquées par des facteurs génétiques, des infections intra-utérines, des asphyxies à la naissance, des maladies infectieuses à l’enfance, des traumatismes du crâne, et des tumeurs qui peuvent surgir au courant de la vie.

« Il y a des malformations génétiques, des maladies quand l’enfant est dans le ventre de sa maman, des maladies infectieuses comme la méningite et autres infections après la naissance, et de cause qui apparaît quand l’enfant sera grand notamment les traumatismes crâniens, il y a des tumeurs bénignes comme le neurinome de l’acoustique qui siège au niveau de l’oreille interne qui intéresse beaucoup le nerf auditif et l’utilisation excessif de tout ce qui génère de bruit notamment les écouteurs peuvent entraîner progressivement de la surdité », explique le Pr Ag. Alpha Oumar Diallo, chef service de ORL au CHU Ignace Deen de Conakry.

Plusieurs facteurs entrent dans le cadre de la prévention de la surdité congénitale, elle commence avant le mariage.  « Il faut éviter les mariages consanguins, ils favorisent certaines maladies génétiques. Éviter de fumer et de boire lors de la grossesse, éviter les traumatismes, respecter les périodes de consultation prénatale nécessaire, elle permet de détecter rapidement s’il y a des anomalies », conseille le Pr Ag. Alpha Oumar Diallo.

En adoptant un certain de nombre de mesures de santé publique ou individuel peuvent suffisamment aider à éviter la surdité.  « Le port de casque pour les motards, le port de la ceinture de sécurité pour les automobilistes, éviter de se nettoyer les oreilles avec des cotons tiges ou de plumes d’oiseau, éviter de faire travailler les oreilles tout le temps surtout en écoutant de la musique à travers des écouteurs, le port de protège de protection pour ceux qui travaillent dans des industries qui génèrent assez de bruit. Des bruits à un certain degré c’est des décibels qui peuvent entraîner une nuisance sonore et plus tard une surdité », précise le chef service de ORL au CHU Ignace Deen.

Le traitement de la surdité commence par les mesures préventives, puis curatives à travers des moyens médicamenteux et chirurgicaux, à cela s’ajoute, l’utilisation des appareils auditifs tels que des prothèses auditives ou l’implantation cochléaire qui permet d’améliorer la perception des sons, bruits ou paroles. A en croire le Pr Ag. Alpha Oumar Diallo, avec l’évolution significative de la médecine moderne, 80 à 90% des surdités sont curables s’ils sont détectés très tôt. 

Ibrahima Sory BAH

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous