mardi 29 novembre 2022 :
Santé Publique : des professionnels ont échangé durant 2 jours sur les possibilités de renforcement du secteur
Occupation anarchique sur les bas-fonds à Conakry : une réelle menace de la biodiversité
COP27 : un ouf de soulagement pour les pays du sud, mais aucune avancée sur les émissions.
Enseignement supérieur : l’ANAQ présente ses résultats d’évaluation, l’UGANC affiche le vert  
Les macroalgues, une ressource encore inexploitée au Sénégal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : le Dr Mamadou Péthé Diallo dresse son bilan

Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : le Dr Mamadou Péthé Diallo dresse son bilan

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Accompagné de son équipe, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique était ce lundi 7 novembre, devant des journalistes pour exposer sur les actions que mène son département au cours de la transition dans le secteur de la santé. Après un an à la tête du département de la santé, l’heure est au bilan.

A l’entame le Dr Mamadou Péthé Diallo est revenu sur son premier combat qui était de reconstruire la confiance entre les citoyens guinéens et le système de santé. “C’est une chose qui est presque réussie grâce à l’ouverture graduelle de l’hôpital Donka qui était en chantier depuis 7 ans a-t-il affirmé, tout en reconnaissant que beaucoup reste à faire. 

Rapport d’étape et d’illustration du parcours du département 

Selon le ministre, le système de santé était dans une situation difficile où les citoyens ont déserté les hôpitaux par leurs pieds à cause du manque de professionnalisme qui y régnait. C’est pourquoi la poursuite des travaux de Donka était une priorité. 

Poursuivant, il ajoute le combat pour la lutte contre la pandémie de Coronavirus dont la seule arme est la vaccination, à ce jour la Guinée a réalisé un taux de près de 28,9% de couverture vaccinale pour l’ensemble de la population éligible. Toutefois, le pays est en deçà de l’objectif initial fixé par l’organisation mondiale de la santé qui est 30% pour toutes les personnes éligibles, objectif qui a déjà migrer à 70%. Le ministre a ensuite rappelé que la Guinée est le 1er pays en région de l’Afrique de l’Ouest en termes de couverture vaccinale.

La lutte contre les faux médicaments

Autre chose que le ministre de la santé a mis sur place, c’est la lutte contre les faux médicaments, les médicaments falsifiés impropres à la consommation, dans son allocution le ministre Péthé se prononce : “comme vous le savez la CRIEF a mandaté à la date 15 septembre dernier la fermeture de l’ensemble de points de vente illicite de médicaments, parallèlement à cette action, le Ministère de la santé a reçu comme mandat en travaillant avec les autorités portuaires, aéroportuaires et transfrontalières, d’arraisonner tous les conteneurs de médicaments et tous chargements de médicaments afin de pouvoir en vérifier la nature, le contenu, la qualité avant de le laisser aller sur le marché”.

Dans cette opération le Ministère de la santé avec le soutien de la CRIEF, de la Direction Centrale de l’Investigation de la gendarmerie nationale, la Direction Générale de la Douane et la Direction Générale des Services de renseignement a procédé a arraisonné au port autonome de Conakry près de 240 conteneurs supposés contenir de médicaments qui étaient destinés au marché local. Après analyse, ces médicaments étaient falsifiés et dangereux pour la population. Ils ont été envoyés aux lieux d’incinération. “A date, nous avons envoyé près 224 conteneurs qui ont été incinérés et les analyses continuentprécise le Minstre Péthé.

Dans le cadre de sa mission qui ne consiste pas seulement à détruire les faux médicaments mais s’assurer que la population obtient des médicaments de qualité, le ministre déclare que “la Guinée a une disponibilité de médicaments de 86 à 98 %”. Tout en précisant que l’ambition est de donner des médicaments de qualité aux guinéens.

Pour conclure le ministre de la santé, Dr Mamadou Péthé Diallo confie devant le parterre de journalistes que « 8 centres d’hémodialyse régionaux seront construits pour un délai de 8 à 10 mois qui seront livrés au mois d’août prochain. La pose de la première est prévue ce 12 novembre 2022 en synchronisation dans toute la République. »

Une quinzaine de centres de santé en décembre prochain

Il ajoute également que le gouvernement a approuvé que 15 nouveaux centres de santé soient en chantier à partir du mois décembre 2022 pour répondre aux besoins de la population.

Fanta Barry

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous