Labé – covid-19 : la vaccination ouverte à la tranche d’âge 18-54 ans, 55 ans et plus

La vaccination contre le covid-19 a débuté il ya quelques jours dans la préfecture de Labé – 400 km – de Conakry. Celle-ci va concerner les personnes âgées, les jeunes, les personnels de santé, où ceux avec un facteur de risque,  qui le souhaitent. Mamadou Lamarana Diallo, assistant de district de santé de Labé, se confie à Universciences sur les circonstances de cette campagne de vaccination, à laquelle les populations adhèrent massivement. 

Le mardi 23 avril, la campagne de vaccination contre le coronavirus a démarrée officiellement à Labé, après un long moment d’attente depuis la réception des toutes premières doses de vaccins offertes par la République populaire de Chine. De ce jour à date, plus de 3000 personnes ont reçu leur première de dose de vaccin sinopharm pour les 18-54 ans ou soit Astra Zeneca pour les 55 et plus.

« Depuis le 23, nous avons 3.160 vaccinés. Le vaccin est à tranche d’âge, de 18 à 54 ans, les jeunes ont pris le vaccin sinopharm et de 55 et plus cette couche prend le vaccin Astra Zeneca. Au niveau de sinopharm, nous avons un total de 2.078 vaccinés ; avec Astra Zeneca, nous un total de 82 vaccinés, » se réjouit  Mamadou Lamarana Diallo, assistant de district de santé de Labé.

Pas d’effets secondaires graves chez les personnes vaccinées

Par ailleurs, il est a rappelé qu’il n’ya pas eu de constat d’effets secondaires graves chez les personnes vaccinées. « Jusqu’à présent les personnes vaccinées n’ont présenté aucune difficulté par rapport au vaccin. Personne ne s’est plaint pour le moment. Ici à Labé, on n’a pas assisté à de graves effets secondaires. Vous savez pour tout médicament, il ya un peu d’effets qui se manifestent, » rassure l’assistant de district de santé.

Forte mobilisation des populations pour prendre le vaccin

Avec la détermination effective de la population à prendre le vaccin, Mamadou Lamarana Diallo, lance un appel d’encouragement à l’endroit des labékas : « Nous disons toujours à la population de Labé de venir se faire vacciner, à toutes les 2 doses, pour avoir une immunité contre le covid-19.»

Selon Mamadou Lamarana Diallo, assistant de district de santé à Labé, « c’est une grande motivation de sensibilisation des populations que la campagne de vaccination a eu du vent en poupe. »

Depuis l’apparition de la pandémie à Labé, 640 personnes testées positives

A l’avènement de la pandémie de coronavirus, jusqu’à maintenant la région administrative de Labé a enregistré plus de 640 cas positifs à la maladie. Avec ce chiffre qui pourrait augmenter, les populations doivent forcément accepter de se faire vacciner pour freiner la chaîne de contamination.

 

Propos recueillis par Aliou Diallo

Décryptage : Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *