Covid-19 : unités de triage mobile, un système pour détecter les cas suspects

Les unités de triage mobile et de prise en charge au covid-19 sont mises en place par l’Agence nationale de sécurité sanitaire en collaboration avec le ministère de la Santé, dans un objectif visé de minimiser la propagation du virus dans la société. Comment fonctionne le système de détection des cas suspects au covid-19 dans les foyers ? Le responsable du triage de ramassage mobile et de la prise en charge de la commune de Ratoma, Docteur Seydou Sidibé, répond à Universciences.

Le soin d’enquêter avec une réelle volonté de façon approfondie pour dénicher les malades au covid-19, pour éviter la propagation rapide et non maitrisée du virus, devient un travail quotidien pour les unités de triage mobile et prise en charge au covid-19. « Quand quelqu’un est testé positif, nous prenons contact avec l’intéressé, en allant vers lui pour s’entretenir. On décide ensemble, si les conditions de confinement à domicile sont à disposition, on grade le malade là et il ya une équipe qui passe pour donner des médicaments et surveiller l’évolution. Si tel n’est pas le cas, nous lui transportons dans le CTEPI qui est prêt à le réceptionner en fonction de son état clinique et de son âge, » explique Docteur Seydou Sidibé, responsable du triage de ramassage mobile  et de la prise en charge de la commune de Ratoma.

Un contrôle strict chez les autres membres de la famille

Lorsqu’une personne est déclarée positive à la maladie, et prise en charge, les unités de triage mobile font un suivi de contrôle des autres membres de la famille pour s’assurer qu’il n’ya pas eu de contamination. « Il ya des équipes d’investigation composées de médecins qui s’y connaissent en épidémiologie qui sont les premiers à contacter un patient si, il est testé et qui lui demande de lister ses contacts. Et ces personnes avec leur numéros, sont surveillées pour une durée temps, si pendant ce temps, il développe des symptômes aussi mineurs que ce soit, on leur fait tester. Il ya des équipes qui font des prélèvements mobiles qui  viennent jusque dans les domiciles pour faire le test. Et ces équipes viennent le plus souvent dans des voitures banales ou bien à motos, s’il ya positivité, nous transportons l’intéressé vers le CTEPI, » affirme le responsable du triage de ramassage mobile et de la prise en charge.

Sans le concours de la population, appuyés aux efforts de l’ANSS, il n’y aura pas d’effets

Le moyen le plus efficace pour éradiquer le coronavirus, est la prise de conscience collective, afin chacun apporte son grain de sel dans la lutte contre le virus respectant les gestes barrières, en faisant le test, en se vaccinant, sans quoi l’ANSS et les unités de triage mobile auront beau fait pour maitriser la pandémie, cela ne donnera à rien. « On appelle à la conscience citoyenne de chacun pour que chacun sache que sa responsabilité engage des vies. Parce que tant qu’on ne décide pas ensemble, quelques soient les moyens que l’Etat et l’ANSS mettront à notre disposition, nous aurons toujours des difficultés pour nous débarrasser de cette maladie, » prévient Docteur Sidibé.

Performance des unités de triage

Ces unités de triage mobile qui sont établies sur les 5 communes de la capitale Conakry, offrent des performances optimales pour le triage et le traitement des personnes atteintes du covid-19 tout en protégeant le reste de la société.

      

Propos recueillis par Lancinet Sidibé

Décryptage : Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *