dimanche 24 septembre 2023 :
Des journalistes outillés sur la lutte contre la pêche INN en Guinée
Quand le commerce en ligne révolutionne le Shopping en Guinée”
Le département de physique de l’UGANC confectionne une radio portable pour tous
Comment économiser l’énergie dans les ménages en Guinée ? 
Prise en charge des malades dans les structures sanitaires en Guinée, un secteur à soigner
Orientation des bacheliers : pourquoi choisir l’institut des chemins de fer de l’UGANC ?

La diphtérie en Haute Guinée, des morts enregistrés, que fait le ministère de la santé ?

Depuis plusieurs semaines, la diphtérie, maladie infectieuse causée par la bactérie Corynebacterium diphtheriae, est en train de faire des victimes dans l’est de la Guinée. 

Le gouvernement guinéen à travers l’agence nationale de sécurité sanitaire a certes communiqué sur l’existence de la maladie, mais peu d’efforts sont fournis pour sauver les populations. Des actions concrètes de sensibilisation tardent à venir, et les communautés ont peu d’informations sur la maladie qui continue de faire des victimes selon notre source, « Il y a plus de 20 décès enregistrés dans la zone tous des enfants de 0 à 7 ans. Trois des 4 tests effectués sont positifs à la diphtérie », précise notre source.

A l’agence nationale de la sécurité sanitaire, l’heure est encore aux investigations. « Nos équipes sont sur le terrain pour faire les investigations afin de connaître les causes, les modes de propagation de la maladie. Pour identifier les personnes suspectes, déjà, les malades sont amenés à l’hôpital régional de Kankan pour une prise en charge. Je précise que ce sont les zones de Siguiri (3 cas confirmés, et plusieurs suspects), Mandiana (cas suspects) qui sont concernés. A la semaine 30, nous avons eu 3 décès des suites de la maladie, en ce moment, 212 personnes sont suivies dans ces trois préfectures », a expliqué Jean Traoré, Chef d’Unité Communication et Médias de l’ANSS avant d’ajouter que, les efforts de lutte sont principalement concentrés au niveau régional. 

Comment cette maladie évitable par la vaccination a pu faire des victimes en Guinée ? Est-ce qu’il y a de vaccins contre la diphtérie disponibles au programme élargi de vaccination ? 

Pour répondre à ces questions nous avons écrit au programme élargi de vaccination.  « Il y a effectivement un vaccin efficace dénommé PENTAVALENT et disponible au programme élargi de vaccination (PEV) et dans tous les centres de santé du pays. Un plan de riposte contre la diphtérie est élaboré au PEV ainsi et sera mis en œuvre au plus tôt » nous a répondu, Kadiatou Baldé, Cheffe de Section Communication et Mobilisation Sociale au PEV.

Ce vaccin dénommé pentavalent (PENTA) est administré trois fois aux enfants à partir de la 6 ème semaine après la naissance pour la 1ère dose, la 2 ème dose est donnée 4 semaines après la première dose, et la 3ème et dernière dose 4 semaines après la 2ème dose. Il protège également contre d’autres maladies évitables par la vaccination. Il s’agit entre autres du TETANOS, de la COQUELUCHE, de l’HEPATITE B et les maladies causées par l’Haemophilus influenza du type B. Selon les chiffres du PEV, la ville de Siguiri affiche un tableau au vert sur la vaccination « pour la vaccination avec le pentavalent à Siguiri c’est un pourcentage de 109,4% d’enfants ayant pris les 3 doses »

Si le pourcentage de vaccination est si élevé, la question est de savoir comment la maladie est apparue dans la zone ? C’est une question qui reste posée d’autant plus que, sur l’efficacité du vaccin, les scientifiques n’ont aucun doute là-dessus. « La vaccination antidiphtérique est le seul moyen de contrôler cette infection grave. Le vaccin est composé de la toxine diphtérique purifiée et inactivée », écrit l’Institut Pasteur.  

Quels sont les symptômes de la diphtérie ?

Les personnes atteintes de diphtérie peuvent développer de la fièvre, de la fatigue et une faiblesse. Les symptômes généraux de malaise, de fatigue et de faiblesse peuvent être présents. Si la maladie n’est pas traitée, les toxines produites par la bactérie peuvent entraîner des complications graves, telles que des problèmes cardiaques et nerveux.

Comment se propage la diphtérie ?

La diphtérie se propage généralement par des gouttelettes en suspension dans l’air, provenant de la toux ou des éternuements d’une personne infectée. La diphtérie peut entraîner des symptômes graves, notamment :la formation d’un revêtement épais dans la gorge et les amygdales : cela peut entraîner des difficultés à avaler, une voix rauque et une respiration sifflante.

Une maladie évitable par la vaccination 

La vaccination contre la diphtérie est largement utilisée pour prévenir la maladie. Dans de nombreux pays, elle est administrée en combinaison avec d’autres vaccins, comme le tétanos et la coqueluche, dans le cadre du vaccin DTP (diphtérie-tétanos-coqueluche). La vaccination est essentielle pour prévenir la propagation de la diphtérie et réduire les risques de complications graves.

Bagou BARRY

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous