samedi 13 avril 2024 :
Sauvegarde des données informatiques : quelques conseils pratiques de Bakaramoko KABA
Projet Terra Africa : les journalistes bénéficiaires guinéens formés sur le Fact-checking
Alerte à Gaoual : qui détruit la forêt communautaire de Dounki Bamba ?
Journée Mondiale de l’Eau en Guinée : entre discours officiel et réalités critiques !
Guinée : plus de 600 000 hectares de forêts ont été perdus ces dernières années 
Faut-il toujours extraire une dent pour se débarrasser de la douleur ?

Accès à la Faculté des Sciences et Techniques de la Santé, le concours lancé par les autorités de l’UGANC

Ils sont au total 593 candidats nationaux et étrangers retenus pour passer le concours d’accès à la Faculté des Sciences et Techniques de la Santé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Durant deux jours, ces bacheliers vont affronter les épreuves de Mathématiques, Français, Physique et Chimie.

Ce concours d’accès est un passage obligatoire depuis quatre à tous ceux qui veulent passer leurs études universitaires à la faculté des sciences et techniques de la santé de l’UGANC. Le concours ouvert aux bacheliers guinéens et étrangers attirent de plus de plus de candidats. Cette année c’est près de 1000 candidats qui ont postulé, mais le comité de sélection a retenu 593 en tenant compte des critères déjà définis. Tout candidat doit avoir au moins la mention ‘’Très bien’’ ‘’Bien’’ ou ‘’Assez bien’’ au BAC session 2023 en sciences mathématiques ou en sciences expérimentales.

« Ces candidats pour le concours d’accès à la FSTS, doivent avoir toutes les aptitudes nécessaires pour pouvoir prendre en charge la population plus tard. Puisqu’ils auront en charge la santé de la population, il faut absolument qu’ils aient toutes les capacités pour une pratique médicale au quotidien. Ce sont les futurs médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, infirmiers et infirmières d’Etat, sages-femmes, techniciens de laboratoire, techniciens d’imagerie médicale, c’est pourquoi il nous faut sélectionner les meilleurs des meilleurs », a expliqué le Pr Alpha Kabinet Keïta, recteur de l’UGANC.

image 3
Pr Alpha Kabinet KEITA, recteur de l’UGANC

Par ailleurs ces 593 candidats sont en examen pour s’offrir l’une des 310 places disponibles pour l’année académique 2023-2024.

« En médecine, 150 places sont disponibles, en pharmacie 40 places, en Odontologie 20 places, les sciences infirmières obstétricales nous avons 25 places, 25 places en sages-femmes ; nous avons 15 places en techniciens de laboratoire, 10 places en techniciens d’imagerie, 10 places en kinésithérapie », a expliqué le doyen de la Faculté des Sciences et Techniques de la Santé, le Pr Mohamed Cissé.  

image 4
Pr Mohamed Cissé, doyen de la FSTS

Parmi les candidats de cette année, nous avons rencontré Aissatou Diallo, confiante après le lancement de l’épreuve de mathématique, elle s’est volontiers prêtée à nos questions. « Je rêve de faire la médecine, depuis toute petite. Après le bac, je n’ai pas pu être lauréate, mais j’ai eu la mention. Je suis sûre de réussir ce concours afin de vivre mon rêve », a-t-elle affirmé. 

Après le concours qui prendra fin ce mardi 08 août 2023, les autorités universitaires se donnent quelques jours pour publier les résultats.

Amadou Diallo

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous