dimanche 16 juin 2024 :
Quelle est la cause de la lumière aperçue dans le ciel à Conakry et dans certaines villes de Guinée ?
Journée mondiale de l’environnement, suspension de la coupe, du transport de bois en Guinée
Guinée / Technologie : Alhassane Diallo et son jumeau se lancent dans la création d’un réseau social « complet »
La place des femmes dans l’intégration de la technologie du biodigesteur comme alternative
Secteur des pêches en Guinée : quelle approche pour mieux lutter contre la pêche INN ?
Mangrove : un écosystème vital en péril dans la zone côtière guinéenne

Journée mondiale de l’environnement : célébration dans un contexte urgent pour freiner la pollution plastique en Guinée

Guinée Écologie a célébré la journée mondiale de l’environnement ce lundi 5 juin à Conakry en lançant des actions visant à lutter contre la pollution plastique.

C’est dans une urgence climatique que la première ONG spécialisée sur les questions de l’environnement en Guinée, a commémoré la journée mondiale de l’environnement, placée sous le thème de la lutte contre la pollution plastique. Elle a d’abord fait don de plusieurs matériels, tels que des brouettes, des râteaux, des pelles, des gants, des sacs de poubelles et des poubelles, à la commune de Dixinn afin d’accompagner les autorités communales dans l’assainissement optimal, afin de ramasser tous les déchets plastiques présents un peu partout dans la capitale.

Quantité de plastiques à Dixinn

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, l’ONG s’est rendue à la plage jetée de la lumière dans le quartier minière, où une grande quantité de déchets plastiques a été ramassée. « Les plages, étant des endroits où les déchets plastiques se retrouvent lorsqu’on les jette sur la terre ferme, font en sorte que ces déchets finissent par se retrouver en mer et, finalement, dans les zones côtières », explique Mamadou Diawara, directeur exécutif de Guinée Écologie.

Cette action intervient dans un contexte où les discussions font rage pour trouver un traité international contre la pollution plastique. Ces déchets sont souvent présents dans notre quotidien, mais néfastes pour notre santé et l’environnement. « La Guinée est un grand producteur de déchets plastiques, produisant au moins plus de 500 000 tonnes de plastique chaque année, dont la quasi-totalité constitue des déchets hautement dangereux pour la santé, mais aussi pour l’environnement de manière générale », précise-t-il avant d’inviter tous les acteurs à s’impliquer pour apporter des solutions durables.

Plage de la minière envahie par des déchets

La journée a également été mise à profit pour sensibiliser et encourager les acteurs à s’impliquer concrètement. Pour Kadiatou Barry, chargée de programme et cadre de vie à Guinée Écologie, << la protection de l’environnement est une action concrète, et non simplement des débats >>.

Des millions de déchets 

En 2019, selon l’OCDE, 353 millions de tonnes de déchets ont été produits. Seuls 9 % des déchets plastiques ont été recyclés, tandis que 19 % ont été incinérés et près de 50 % ont fini dans des décharges contrôlées. Les 22 % restants ont été abandonnés dans des décharges sauvages, brûlés à ciel ouvert ou rejetés dans l’environnement, précise la même source.

Ibrahima Sory BAH

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous