dimanche 16 juin 2024 :
Quelle est la cause de la lumière aperçue dans le ciel à Conakry et dans certaines villes de Guinée ?
Journée mondiale de l’environnement, suspension de la coupe, du transport de bois en Guinée
Guinée / Technologie : Alhassane Diallo et son jumeau se lancent dans la création d’un réseau social « complet »
La place des femmes dans l’intégration de la technologie du biodigesteur comme alternative
Secteur des pêches en Guinée : quelle approche pour mieux lutter contre la pêche INN ?
Mangrove : un écosystème vital en péril dans la zone côtière guinéenne

Guinée : plusieurs pêcheurs infectés par une maladie encore inconnue

Une quarantaine de pêcheurs du port de pêche de Gbessia et celui de Bonfi, ont contracté une maladie qui s’apparente à la “Gale” en haute mer. Pour l’instant, aucun décès dû à la maladie n’a été enregistré, cependant, les autorités sanitaires ignorent les causes réelles de cette maladie. 

Elle se manifeste par des petits boutons sur divers endroits du corps, laissant apparaître quelques légions cutanées surtout au visage, ainsi que la région génitale. « C’est en début de semaine que nous avons enregistré des patients qui se plaignaient de ces brûlures, démangeaisons. Et lorsque le volume a atteint un certain niveau, parce que à date, il y a un peu moins de 50 personnes, qui ont été consultées et la plupart d’entre eux sont en suivi ambulatoire, certains sont pris en charge à l’hôpital Donka » explique Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du Gouvernement chez nos confrères d’Espace TV.

Alors que, les enquêtes sont en cours pour élucider l’origine de la maladie et que la gendarmerie maritime est mobilisée pour essayer de suivre toutes les informations qui lui sont remontées, pour éventuellement traiter le problème, plusieurs questions restes sans réponse, de quoi s’agit-il exactement ? est-ce une maladie contagieuse ? 

D’où la circulation des rumeurs en ce moment à Conakry. Poursuivant, le porte-parole du Gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo a indiqué que : « On apprend que c’est un bateau qui aurait fait dégager de fond de cuivre du carburant, qui aurait contaminé les eaux ou a rejeté quelques produits toxiques ».

Pour lui, jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas d’indication que cette maladie soit contagieuse entre personnes saines et les personnes qui sont infectées, ceux qui ont été directement en contact avec le liquide supposé toxique, et qui ont ressenti quelques brûlures quelques jours après.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement précise que des dispositions ont été prises du point de vue sanitaire dans le cadre de la prise en charge des patients. Certains d’entre eux sont admis au CHU Donka et les analyses sont en cours. « L’hôpital national Donka est équipée pour analyser ce type d’échantillonnage ainsi que d’autres laboratoires privés du pays. Nous saurons probablement dans les jours à venir les causes réelles de cette maladie » a affirmé Ousmane Gaoual Diallo.

Pour la petite histoire, c’est ce mardi, 11 avril 2023, que des pêcheurs sont revenus de la haute mer et sont rentrés chez eux. Ces pêcheurs ont aussitôt remarqué des boutons et des brûlures cutanées. Après quelques traitements, comme la maladie persistante toujours, ils ont décidé de remonter l’information à la hiérarchie jusqu’au Ministère de la pêche, selon Fodé Idrissa Kallo, secrétaire des affaires extérieures de la fédération des pécheurs de Guinée, chez nos confrères de Guineematin.

Du côté de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), le district sanitaire de Kaloum est déjà sur le terrain pour mener des investigations préliminaires, dans le but d’en savoir plus, nous a confié le responsable de l’unité communication et médias de l’agence.

Aissatou BARRY

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous