Covid-19 : être vacciné permet-il d’oublier les gestes barrières ?

De plus en plus de guinéens ont été vaccinés contre le coronavirus. Mais que peut-on vraiment se permettre après ? Oublier le masque ? La distanciation physique ? Les gestes barrières ? On fait le point.

 

« La personne vaccinée est protégée à 50% environ après la première dose, » tient à rassurer le Docteur Mamadou Oury Safiatou Diallo, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Donka, également Maitre-Assistant à la faculté de médecine. Bien qu’une deuxième dose soit nécessaire pour optimiser les effets du vaccin ; parce que la première dose offre une protection un peu inférieure à ce qu’ont montré les études, mais on est sur des taux supérieurs à 70% d’efficacité.

 

Une semaine pour une protection complète 

 

Pour un début de protection, il faut compter 10 à 12 jours après la première dose. Une fois la deuxième dose administrée, en sachant qu’on est déjà protégé avec la première dose ; il suffit d’une semaine après la seconde injection pour une protection complète.

 

« Il faut une dizaine de jours après la seconde dose pour que la personne soit complément protégée. Par ailleurs, à rappeler que la protection n’est pas à 100% même après la deuxième dose de vaccin, » rappelle Docteur Oury, Maitre-Assistant à la faculté de médecine.

 

Le respect des gestes barrières apporte un frein à la propagation du virus

 

Si les différents vaccins ont été élaborés pour empêcher la contagion, mais que le vaccin a une activité sur la transmission. Elle n’est pas à 100%, mais cela aide à diminuer la transmission quand on est vacciné, tout de même le respect strict des gestes barrières, apporte un frein considérable à la propagation du virus. « La personne vaccinée peut bien contracter la maladie et donc transmettre la maladie d’où le maintien des gestes barrières, le port des bavettes et le lavage des mains, » assure l’infectiologue.

 

Il ya deux possibilités dans lesquelles une personne vaccinée peut être testée à nouveau au coronavirus : si la contagion a lieu entre l’injection et l’efficacité du vaccin, en particulier avant la seconde dose. D’autres cas, on peut être contaminé à nouveau mais d’une forme extrêmement légère. « La personne vaccinée peut bel et bien être positive à la covid-19, » prévient tout court Docteur Mamadou Oury Safiatou Diallo.

 

Bien que conçus pour protéger des formes sévères du covid-19, les vaccins sur le marché peuvent par définition, également protéger des formes légères. « Le vaccin protège aussi bien des formes sévères que celles légères, » affirme le Docteur Oury Diallo.

 

Faut-il continuer de porter un masque ? Faut-il garder la distanciation sociale ?

 

La recommandation aujourd’hui, c’est de demander aux personnes vaccinées de continuer à respecter les gestes barrières et en particulier le port du masque. Il est nécessaire que tout le monde soit prudent. 

                      

 

Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *