samedi 13 avril 2024 :
Sauvegarde des données informatiques : quelques conseils pratiques de Bakaramoko KABA
Projet Terra Africa : les journalistes bénéficiaires guinéens formés sur le Fact-checking
Alerte à Gaoual : qui détruit la forêt communautaire de Dounki Bamba ?
Journée Mondiale de l’Eau en Guinée : entre discours officiel et réalités critiques !
Guinée : plus de 600 000 hectares de forêts ont été perdus ces dernières années 
Faut-il toujours extraire une dent pour se débarrasser de la douleur ?

Comment économiser l’énergie dans les ménages en Guinée ? 

La mauvaise utilisation de l’énergie est un sujet très préoccupant en Guinée, des ampoules allumées en longueur de journées, des téléviseurs allumés même si personne ne regarde, sont des pratiques quotidiennes dans beaucoup de ménages. Pour remédier à ce problème, le département de physique de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a mis en place des dispositifs électroniques permettant d’économiser l’énergie. Il s’agit des photo-interrupteurs et des interrupteurs infrarouges.

La priorité de l’enseignement supérieur étant la recherche pour trouver des solutions à certains problèmes, le département de physique de l’université Gamal a pris à bras-le-corps le problème de gaspillage d’énergie en Guinée, pour trouver une solution idoine à cette situation. La mise en place de ces deux (2) dispositifs permettra d’économiser considérablement l’énergie. 

« Nous nous sommes dit qu’il faut faire la recherche, pour rendre service à la communauté. Comme il y a du gaspillage d’énergie chez nous jusqu’à présent, et d’autres endroits n’ont pas d’électricité, nous avons conçu ces deux dispositifs intelligents dans le but de satisfaire la population », a expliqué le Dr Mamoudou Touré, chef de département de physique de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Mais comment ces dispositifs fonctionnent-ils ? 

Le photo-interrupteur fonctionne sur la base de la lumière. Tant que la luminosité frappe le voyant, la photorésistance qui est à l’intérieur de l’interrupteur s’augmente il ne laisse pas passer de charge électrique, donc le courant ne sera pas allumé. Mais au contraire quand il ya obscurité sur le voyant, automatiquement la lumière se déclenche. 

Quant à l’interrupteur infrarouge, il fonctionne de telle sorte qu’il faut l’envoyer un signal infra à l’aide d’une commande.  « Si j’appuie sur “ON” la lumière s’allume et si j’appuie sur “OFF” elle disparaît. Si nous faisons les branchements électriques avec cet appareil, la nuit, si nous voulons dormir, nous pouvons éteindre toutes les lumières de la maison avec la télécommande sans se déplacer pour éteindre les ampoules une après l’autre. Et si nous atteignons les enfants peuvent appuyer sur les interrupteurs, mais rien ne va s’allumer », a précisé le Dr Touré.

image 5
Dr Mamoudou Touré, chef de département physique de l’UGANC

Certaines universités guinéennes font beaucoup de réalisations très intéressantes, mais celles-ci restent toujours dans ces institutions d’enseignement supérieur. C’est pourquoi le chef de département de physique de Gamal lance un appel aux bailleurs de fonds afin d’appuyer ce genre de projet.

« Nous devons vraiment être capable d’associer des projets bancables à nos recherches et appeler les bailleurs de fonds. L’Etat doit aussi encourager et accompagner les institutions d’enseignement supérieur en termes de recherche, parce beaucoup de projets sont dans les tiroirs. Les grandes entreprises telles que EDG doivent s’intéresser à ce genre de dispositifs pour mieux gérer l’énergie », indique le chef de département de physique.

image 6
Interrupteur infrarouge

A l’ère où l’Electricité de Guinée (EDG) a entamé l’installation des compteurs prépayés dans la capitale Conakry, l’utilisation de ces outils peut faciliter l’économie de l’énergie dans les ménages et même dans les lieux publics. C’est une solution à portée de main pour économiser des billets de banques en économisant sa consommation d’énergie. 

Mansa Moussa Mara

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous