Mathématiques : « Fonction Scripta » la fabuleuse découverte du surdoué Oumar Barry

Âgé de 22 ans, étudiant en licence 3 au département Mathématiques à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, fait une découverte. Oumar Barry, chercheur mathématicien dans le domaine des intégrales et primitives est l’auteur d’une récente réalisation d’une nouvelle fonction scientifique qui permet de trouver la primitive des fonctions impropres et qui aiderait à révolutionner à un niveau encore élevé du domaine de l’informatique et de la téléphonie. Cet article propose de revenir avec lui sur cette découverte en détail.

Scripta. C’est le nom de la nouvelle fonction qui intervient dans l’algorithme de l’informatique. Pour arriver à celle-ci, le jeune chercheur a travaillé durant deux ans pour aboutir à cette fonction avec des objectifs spécifiques pour le monde de la science.

« Cette fonction peut intervenir dans beaucoup de domaines à savoir en informatique dans le système de codage. Cette fonction ne résout pas l’hypothèse de Rayman, mais déjà, j’ai fait une supposition que cette fonction peut être au centre de l’hypothèse de Rayman. En ce moment, il faut que les scientifiques se concentrent beaucoup sur cette fonction. Elle résout beaucoup de problèmes, en aidant à trouver la primitive des fonctions impropres des fonctions rationnelles algorithmiques », soutient Oumar Barry.

Valoriser la fonction scripta

Le jeune chercheur croit fermement à un apport de développement pour les mathématiques, si la fonction scripta est valorisée davantage. « Lorsqu’on a résolu un problème en mathématiques, c’est un processus de développement. Parce qu’en mathématiques, il y a beaucoup de problèmes qui existent », a-t-il affirmé.

Disponible pour un débat d’idée sur scripta

Démontrant sa thèse, le jeune chercheur guinéen est prêt à débattre avec des mathématiciens pour pouvoir leur prouver de la nécessité et de la véracité de la fonction scripta. « Je tiens beaucoup à une confrontation d’idées sur cette fonction avec des intellectuels et docteurs mathématiciens. Parce que chaque œuvre humaine mérite de la critique intellectuelle. Il y a des mathématiciens de renommée internationale qui ont leur point de vue forcément », souligne Barry.

L’ignorance de la culture des sciences

Le manque de culture des sciences en Guinée et notamment dans le domaine de l’invention, a causé beaucoup de difficultés au jeune chercheur pour aller en avant dans le développement de sa thèse. Le découragement des uns de lui faire croire qu’il n’y arrivera pas et des autres qui comme l’Etat et les autorités compétentes ne subventionnent pas le développement de la science.

« Chez nous. On ne s’intéresse carrément pas à la science, surtout sur l’invention. Les gens ignorent cela, ils m’ont toujours dit, toi, tu es qui ? Qu’est-ce que tu peux inventer ? Je suis allé à l’Institut national de la recherche et de l’action pédagogique et aussi au département Mathématiques qui coiffe le centre en informatique pour leur exposé scripta, mais jusqu’à présent, aucun soutien ne s’est manifesté », regrette Oumar Barry.

Le cri de cœur du jeune chercheur

Malgré tout ceci, le jeune chercheur ne souhaite pas s’arrêter à mi-chemin à porter haut la fonction scripta. De ce fait, il a un message à l’endroit de la communauté scientifique, afin de l’aider pour la cause de cette fonction. « Je lance un appel à la communauté scientifique nationale et internationale de m’aider à valoriser cette œuvre afin que cette fonction soit mise au rang qu’elle mérite », plaide Oumar Barry, chercheur mathématicien dans le domaine des intégrales et primitives.

                                            

Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.