lundi 20 mai 2024 :
Biodigesteur : entre bien-être en milieu rural et vecteur d’atténuation du réchauffement climatique
Menaces grandissantes de pollution à Dixinn, la société de pêche « Djoliba » pointée du doigt
L’UGANC prépare ses candidats, au prochain concours d’agrégation du CAMES
Sauvegarde des données informatiques : quelques conseils pratiques de Bakaramoko KABA
Projet Terra Africa : les journalistes bénéficiaires guinéens formés sur le Fact-checking
Alerte à Gaoual : qui détruit la forêt communautaire de Dounki Bamba ?

Kindia : tenu d’un atelier de co-conception pour déconstruire les rumeurs en Guinée

Un atelier de co-conception sur l’infodémie s’est tenu du 16 au 19 mars 2023 dans la préfecture Kindia sous l’égide du Bureau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OM en Guinée. L’objectif de cet atelier est de permettre aux acteurs impliqués dans la communication de crises de concevoir un outil adapté et consensuel pour contrer les rumeurs en période des urgences de santé publique.

Travailler en groupe en impliquant tous les acteurs quelque soit les compétences où le milieu socioprofessionnel pour combattre les rumeurs, tel est l’objet de la rencontre entre les acteurs de la communication venus de tous les horizons notamment la presse publique et privée, la société civile, les partenaires de l’OMS et de la croix guinéenne mais aussi l’agence nationale de sécurité sanitaire ANSS. Dans son allocution d’ouverture de cette séance de travail, l’inspecteur régional de la santé de Kindia, Dr Mamadou Houdy Bah a invité les acteurs de la communication, à faire de cet atelier un point de départ pour combattre les rumeurs en république de Guinée.  « J’invite les participants à prendre au sérieux cet atelier pour pouvoir élaborer des messages pouvant nous aider à combattre les rumeurs pendant les crises sanitaires en république de Guinée », indique le Docteur Mamadou Houdy Bah.

image 2
Dr Houdy BAH, Inspecteur Régional de la santé de Kindia

L’avènement du Covid-19 a démontré que la plupart des pays étaient très mal préparés à faire face aux crises de santé publique de portée nationale ou internationale. Une raison de plus d’élaborer des nouvelles stratégies de communication pour affronter ces crises sanitaires. Pour l’inspecteur Régional de la santé de Kindia, cette formation peut aider dans le cadre de riposte contre les urgences de santé publiques dans le pays tout en évitant les erreurs du passé. « Avec la première épidémie d’Ebola en Guinée, les professionnels de santé ont dit que la maladie n’avait ni médicament ni vaccin et finalement les populations ont accepté difficilement d’aller dans les centres de santé. Donc il faut aller avec la co- conception pour déconstruire les rumeurs en Guinée », conseille-t-il. 

Alors que cet atelier se veut ambitieux et prometteur pour juguler le déficit communicationnel avant, pendant et après les urgences de santé publique, les attentes sont grandes et doivent faire parties des pratiques quotidiennes des acteurs de la communication. « À l’issue de cet atelier, on souhaiterait que tous les participants une fois de retour dans leurs tâches au quotidien puissent pouvoir implémenter cette stratégie de travail collectif ou de groupes dans l’atteinte des objectifs au profit de la destruction des désinformations dans la communauté. C’est-à-dire pouvoir susciter au près d’eux le travail de groupe »exhorte le Dr Mohamed Sylla consultant data manager à l’OMS et facilitateur dans cet atelier.

Désinformations ou mésinformations, peu importe le nom qu’on donne aux multiples rumeurs, la co-conception est un outil essentiel pour barrer ou contrecarrer tout ce qui paraîtra comme fausses informations dans le pays. Selon le Dr Mohamed Sylla, consultant à l’OMS, il est important de faire participer tout un chacun selon son niveau de compréhension, sa compétence et selon son statut socioprofessionnel dans la communauté à donner de leur plus à pouvoir construire un plan ou des outils pour introduire dans le processus de destruction ou de construction face aux rumeurs. 

Les participants sont aussi enthousiasmés par le caractère participatif de cette séance de travail et s’engagent à poursuivre la stratégie dans leurs corporations respectives. « Pendant l’atelier, j’ai appris beaucoup de choses, j’ai également apporté ma modeste contribution. Ça été une véritable opportunité pour moi, je pense qu’il faut continuer avec cette nouvelle donne de co-conception », se réjouit Alpha Oumar Baldé, membre de l’association des Blogueurs de Guinée (Ablogui).

Mamadou Kindy BHA de retour de  Kindia pour l’AJSG

Partagez l'Article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email
Oumar Bagou

Oumar Bagou

Autres articles

Pèche

Élevage

INTERVIEWS

WEB RADIO

GalErie

Suivez-nous