Covid-19 Guinée : les sites de vaccination n’attirent plus du monde

Officiellement lancée le 05 Mars 2021 en Guinée, la campagne de  vaccination contre la covid-19 se poursuit sur toute l’étendue du territoire.  Malgré la survenue du nouveau variant Omicron dans le pays, les sites  de vaccination manquent d’affluence à ce jour.

 Contrairement à la vision des autorités sanitaires qui est de faire vacciner le maximum de personnes et couper la chaîne de contamination du Variant Omicron, les citoyens ne se bouclent plus pour aller se faire vacciner. Situé dans l’enceinte du palais du peuple, ce site de vaccination est presque vide. «On est là pour la vaccination, c’est ma 22éme personne depuis le matin.  Actuellement, il n’y a pas beaucoup d’engouement, le Pfizer est fini depuis hier ; actuellement on n’a que Johnson & Johnson, Moderna et Astra Zeneca », déplore Moussa Camara, Agent vaccinateur.

«Tout ce qui s’est passé le matin est venu pour prendre la première dose, et on est en train de sensibiliser les gens de venir prendre leur 3ème et 4ème doses. On le fait dans les quartiers partout pour lutter contre ces nouveaux Variants », ajoute-t-il.

Dans ce site de vaccination la population vient en compte-gouttes pour prendre le vaccin.  Pour Kalilou Camara citoyen vacciné, prévenir vaut mieux que guérir : « Je suis venu dans le cadre de la vaccination, pour prendre mon vaccin Johnson, mes amis m’ont sollicité de venir faire la vaccination.  Si on vient pour se faire vacciner c’est très important, ça nous permet de se protéger et de protéger nos proches. Donc je conseille à tout le monde de venir se faire vacciner ».   

Depuis l’avènement du coronavirus en Guinée le 12 mars 2020, les autorités sanitaires sont sur pied pour vacciner la population. Plusieurs stratégies ont été employées pour accroître la couverture vaccinale. La plus récente est la campagne de vaccination des enfants âgés de 12 ans à 17 ans.

Beaucoup de parents adhèrent à faire vacciner ses enfants, ils estiment un grand apport de cette opération à protéger ses enfants de ce virus qui s’attaquent aussi aux tout petits. «Tous mes enfants sont vaccinés toutes les 2 doses, malgré le découragement de certains parents à refuser. J’encourage ceux qui hésitent à faire vacciner les enfants. C’est pour le bien de leur santé », M’balia Samaké, vendeuse au marché de Kaporo.

Mamadou Ciré Barry, boucher lance un message à l’endroit de tout le monde : « Si notre État valide cette vaccination des enfants, je ne vois aucune raison de garder nos enfants, sans les vacciner. Donc, nous devons sauver nos enfants de cette maladie ».

      

Fanta Barry et Lancinet Sidibé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.