Covid-19 en Guinée : le point sur la vaccination des enfants âgés de 12 à 17 ans

Depuis le lundi 10 janvier 2022, la campagne de vaccination contre le coronavirus pour les enfants a démarré à l’échelle du pays.  Sur le papier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire compte vacciner plus de 512.140 enfants en 2 semaines. Nous faisons la situation avec Dr Abdourahamane Diallo, agent vaccinateur à l’école primaire de Nongo.

Le taux d’enfants atteints du virus depuis l’apparition de la pandémie est de 9% dont 1 mort à déplorer. Et sur ce, 75. 985 enfants auront été injectés le vaccin contre le covid-19, notamment avec Pfizer. La nécessité de le faire a été tardive ? Selon Dr Abdourahamane Diallo, c’est maintenant que les autorités sanitaires ont constaté que beaucoup d’enfants sont déjà infectés par le virus et ont décidé de prévenir en donnant le vaccin.

Pas d’effets secondaires

Cette campagne de vaccination bat de l’aile avec des résultats probants sur les tout petits, avec zéro risque et encore moins d’effets secondaires. « Depuis qu’on a commencé, on n’est au sixième jour ; nous n’avons pas rencontré d’effets secondaires pour le moment», précise l’agent vaccinateur.

Les parents des enfants sont pour la vaccination de leur enfant, personne ne s’est opposé à cela, c’est pourquoi Dr Abdourahamane et son équipe reconnaissent ne pas avoir de difficultés à mener leur activité ; bien que les parents ont donné leur accord après avoir requis d’amples informations sur toutes les questions liées à cette vaccination.

L’appel du Dr Abdourahamane Diallo

Le message du Dr Abdourahamane Diallo, à l’endroit des parents est une question de croyance à l’efficacité des vaccins pour les enfants. « J’encourage les parents à avoir plus de confiance aux vaccins, parce qu’il faut que ça soit clair pour tout le monde que la maladie est là. Alors il faut que les parents acceptent de faire vacciner ses enfants », plaide Dr Diallo.

Les enfants répondent massivement

Pour le moment, la vaccination se passe bien à l’école primaire de Nongo. Les vaccins sont disponibles, les cartes de vaccinations également et les enfants viennent massivement prendre le vaccin. « Nous vaccinons plus de 250 enfants par jour », affirme Dr Abdourahamane Diallo, agent vaccinateur à l’école primaire de Nongo.

 

Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.