Lancement des travaux des Comités Consultatifs Interafricains du CAMES 2022 à Conakry

Cette 44 ème session des comités consultatifs interafricaines (CCI) du CAMES a réuni à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, ce jeudi, des enseignants chercheurs guinéens, des représentants des autres pays membres et des experts du Conseil Consultatif Général. Les travaux du CAMES qui vont s’étendre du 28 au 30 juillet 2022 ont été lancés par le Premier Ministre par intérim, Dr Bernard Gomou.

Durant ces trois jours de travaux, il sera question de discuter des orientations académiques et scientifiques pour l’avenir du système d’enseignement supérieur africain, valider le résultat d’évaluation des enseignants chercheurs des 14 États qui ont pu soumissionner pour leur inscription aux différentes listes d’aptitudes cette année. Les comités vont également passer en revue la dernière résolution du conseil des ministres qui s’est tenu au Congo et aussi porter à la connaissance des enseignants chercheurs, des membres de CTS.

« Je suis très honorée aujourd’hui d’accueillir 19 États qui sont membres de l’espace CAMES en Guinée. Plusieurs mécanismes se trouvent dans l’enseignement supérieur, d’abord, la promotion et la formation. Nous avons lancé à plusieurs fois, les appels à candidature pour emmener les enseignants de l’enseignement supérieur, à se qualifier afin d’avoir un diplôme de Doctorat. Par la suite, au-delà la formation, il ya aussi la recherche, le deuxième appel à candidature que nous venons de lancer, nous avons impliqué les écoles doctorales, les centres de recherche, les équipes de recherche dans les universités afin de les financer pour la recherche et la valorisation des résultats de recherches, » a soutenu Diaka Sidibé, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’innovation.

 Rehausser le niveau des enseignants chercheurs

La qualification effective du système d’enseignement supérieur tout en rehaussant le niveau des enseignants chercheurs pour mettre de la qualité dans la promotion de ceux-ci est un long chemin à parcourir de plus pour y arriver. « Je me réjouis de l’augmentation sans cesse croissante du nombre de candidatures à l’inscription d’enseignants chercheurs et chercheurs de l’Université Gamal Abdel Nasser sur les différentes listes d’aptitudes du CAMES et surtout de leur diversité qui devient désormais notre cheval de bataille. Notre Institution s’est inscrite dans une démarche d’assurance qualité et la promotion des enseignants chercheurs et chercheurs par la voie du CAMES, » a souligné Dr Alpha Kabinet Keita, recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

59 enseignants chercheurs guinéens sont candidats au concours d’agrégation du CAMES 

Désormais le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation se lance le défi de la promotion par la voie externe afin que les pairs de la sous-région puissent reconnaitre les enseignants chercheurs guinéens en des rangs magistraux au niveau de l’Enseignement Supérieur. Puisqu’il est impératif que les enseignants chercheurs guinéens se mesurent aux autres chercheurs africains. En ce moment, il y a 59 candidats au concours d’agrégation du CAMES parmi lesquelles, la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. 

 

Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.