Fria : quelles dispositions pour une année scolaire sans Covid19 ?

Comment avoir une année scolaire avec moins de risques de propagation du Coronavirus. C’est, cela que veut se fixer comme objectif, la direction préfectorale de l’éducation de Fria.

L’année scolaire 2020-2021 a démarré sous fond de Covid19. Le virus n’est toujours pas maitrisé au niveau national. A Fria, ville située à 160 km de la capitale Conakry et épicentre du coronavirus dans la région de Boké avec 95 cas positifs de covid19, les autorités préfectorales de l’éducation se préoccupent du bon déroulement de l’année scolaire avec zéro risque de contamination.

Avant le 01 décembre, jour de la reprise officielle des cours, la direction préfectorale de l’éducation avait été déjà dotée en kits sanitaire, bavettes, thermoflash et gels antibactériens. Ces dons venus majoritairement de l’UNICEF et de RUSSAL, une Société Minière basée dans la localité, ont été ensuite distribués dans toutes les écoles privées et publiques selon Arabé Condé, directrice préfectorale de l’éducation de Fria.

« Tout ce qui concerne les kits d’hygiène, Fria a reçu. C’est à Fria seulement que chaque élève est égal à un flacon de gels. Chaque école a été pourvue en bavette, kits de levage de main et savons » rasssure-t-elle.

Autres mesures, enseignants et fonctionnaires du département préfectoral de l’éducation tous
doivent se faire tester au covid19 avant d’entamer le service. « Nous avons commencé par les
cadres de la DPE et ensuite les enseignants puisque l’école peut-être un champ de
contamination, c’est pourquoi il faut que l’état de santé de chaque enseignant soit connu dans
toutes les écoles » renchérit, Arabé Condé.

A préciser qu’au cours du test des enseignants et fonctionnaires deux cas positifs du covid-19
ont été détectés. Ils ont été pris en charge par le centre de traitement épidémiologique de Fria.
Désormais, enseignants et élèves doivent observer tous les jours le respect strict des gestes
barrières avant dans les écoles. Notamment le lavage des mains, le port obligatoire du masque.

A l’école primaire Mahatma Gandhi de Fria, une année scolaire sans Covid pourrait bien être envisageable, c’est la préoccupation majeure des encadreurs de cet établissement public

« La distanciation sociale est respectée, si par exemple il y a 20 tables de banc par classe, on utilise 15 tables bancs. un élève par table et on les divise en des groupes pédagogique » explique Maimouna Pounthoum Diallo, directrice de l’école élémentaire Mahatma Gandhi de Fria.

Pour réussir ce pari, les élèves viennent en plein temps, c’est à dire un groupe vient le matin et l’autre le soir. Avant d’entrer dans les classes, ils sont flashés pour connaître leur température. En revanche, la directrice regrette le manque d’eau au sein de son établissement, cette situation l’inquiète, pour la fourniture de kit de lavage de main en eau. Élèves et parents d’élèves se disent confiants des mesures mises en place pour une année scolaire sans covid.

 

Ibrahima Sory BAH de retour de Fria pour AJSG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *