Covid-19 voyage : il faut forcément faire le test pour prendre le vol

Dans la lutte contre le coronavirus et pour éviter la propagation du virus vers l’extérieur de la Guinée, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) en collaboration avec l’Institut National de Santé Publique (INSP) ont mis en place une procédure de test que tout voyageur par les airs doit effectuer- dénommé covid-19 voyageur- en vue que le voyageur soit  bien situé sur son résultat positif ou négatif, avant de prendre l’avion pour une destination quelconque.

A côté du rêve de voyager, il faut impérativement aussi associer celui d’être négatif au test covid-19, sans quoi le vouloir de quitter la Guinée se termine dans les locaux de l’Institut National de Santé Publique, où l’équipe du laboratoire de biologie moléculaire prélève nuit au jour, les échantillons des personnes voulant séjourner à l’extérieur du pays.

Un certificat de négativité au covid-19 obligatoire

Il est porté à la connaissance des voyageurs de faire un test au PCR 72h avant le voyage. De même, il est exigé au voyageur de posséder un certificat de négativité au covid-19, délivré par l’Institut national de santé publique, moyennant une somme de 650.000 GNF payable dans une des agences d’Ecobank.

« Pour embarquer dans un avion, il faut avoir fait d’abord au préalable un test covid-19 et que ce test soit négatif, c’est-à-dire qu’il faut aller faire un versement à la banque, parce que l’Etat a fixé le tarif à 650.000 GNF, mais aussi au préalable prendre rendez-vous à l’INSP, après il faut se présenter au site de prélèvements avec le reçu de paiement de la banque ; muni de son passeport parce que le numéro du passeport est répertorié sur le résultat. Il y a un code barre sur le résultat, c’est ce qui lie la personne à son résultat à l’aéroport, » explique Docteur Penda Maladho Diallo, responsable du laboratoire de biologie moléculaire à l’Institut national de santé publique.

Sur le délai que le voyageur peut attendre pour entrer en possession de son résultat et encore à la question de savoir sur le nombre approximatif de test que son équipe prélève par jour, la responsable du laboratoire, répond : « c’est une fourchette de 400 à 700 échantillons, mais en moyenne, c’est 400 échantillons. Nous donnons en général 48 heures, mais il y a des résultats que nous rendons en 24 heures ; parce que nous avons pris cette marge de 48 heures à cause du fait qu’en PCR, il y a toujours des reprises. On peut faire un test et qu’il ne soit pas valide et donc, il faut le prendre. »

Le laboratoire rencontre des difficultés, le traitement des échantillons

Dès fois, entre voyageurs et l’équipe du laboratoire de l’INSP, ce sont des incidents qui apparaissent dans la mesure où ils sont pressés à avoir le résultat du test et du côté du laboratoire des difficultés peuvent surgir à tout moment en opérant un dilemme dans le travail qui est en train d’être fait, « c’est le gros du problème, parce que le voyageur, il ne voit que l’argent qu’il a dépensé pour acheter le billet et il ne voit que le programme qu’il s’est fixé pour aller à son rendez-vous de voyage ; il ne voit pas les difficultés que le laboratoire a, et donc ce n’est pas facile toujours de gérer les gens, mais puisque, c’est notre travail, on est habitué. Tout ce que nous faisons au laboratoire, concourt à la satisfaction du client ; pour nous, si un client n’est pas satisfait, ce que nous devons nous améliorer ; donc c’est la grosse difficulté que nous avons, parce que le test de covid-19 voyage est très sensible, mais nous faisons de notre mieux pour satisfaire tout le monde, » souligne Penda Maladho Diallo.

Le calvaire des voyageurs à l’INSP

De ce fait, les voyageurs sont nombreux à rencontrer des difficultés à l’Institut National de Santé Publique dans l’obtention de leur résultat comme prévu, et cela occasionne de pertes d’énergie, de temps, encore que le vol puisse décoller sans eux. Mohamed Lamine Kaba, que nous avons rencontré à l’INSP, nous raconte sa mésaventure, « je suis venu pour mon résultat. Donc, c’était samedi que j’avais fait le test, le même jour, j’ai consulté sur internet et je trouve qu’ils me demandent de venir chercher mon résultat aujourd’hui, à 12 heures. Je suis là, il est 19 heures, c’est maintenant que je reçois mon résultat et j’ai un rendez-vous de voyage avec Turkish Airlines à 19 heures et quelques. Vraiment, il y a des difficultés ici. Je demande au gouvernement de nous aider à avoir d’autres laboratoires pour éviter aux gens de souffrir à cause des résultats.»

Avec le test covid-19 voyageur, la Guinée évitera de propager le virus

Le respect scrupuleux de cette disposition permettra à chacun et à tous, une meilleure prévention contre le coronavirus. Les tests se font tous les jours à l’Institut national de santé publique. Avec ce test voyageur, l’Institut National de Santé Publique appuyée par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ne ménage aucun effort dans le traitement des échantillons à son niveau pour éviter que la Guinée ne soit un pourvoyeur de cas positifs au covid-19 à travers le monde.

 

 Amadou Dari DIALLO 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *