Coronavirus en Guinée : les activités culturelles mises à rude épreuve face à la pandémie !

Les  moteurs de l’industrie culturelle guinéenne sont toujours à l’arrêt d’il ya 3 mois. Rassemblements annulés, salles de concerts fermés, sorties d’albums décalées… Promoteurs culturels, artistes vivent un moment mal à l’aise.

Le monde du spectacle guinéen est dans la tourmente depuis le décret présidentiel annonçant l’arrêt de toutes les activités relevant de la corporation en vue de combattre la propagation du coronavirus.

L’Agence Guinéenne des Spectacles vit mal la situation

L’action culturelle étant fortement mise en panne due à la pandémie de Covid-19 qui est venu chambouler tout le programme, l’Agence Guinéenne des Spectacles vit très mal et très difficile cette tournure des événements.

« Les pertes sont énormes; beaucoup d’argent ont été perdus. Malgré cela, il ya eu des mesures, une première aide du gouvernement a été versée aux organisateurs d’événements, surtout de ceux qui avaient des activités programmées de manière immédiate et qui ont été victime de Covid-19 pour annulation, » confie Sayon Bamba, directrice de l’Agence Guinéenne des Spectacles.

Le monde du spectacle ébranlé 

L’impact du coronavirus sur ce secteur demeure sur toute la ligne. Le constat est que promoteurs culturels et artistes sont sur le qui-vive. Le monde du spectacle est véritablement ébranlé, son économie a été fragilisée suite aux mesures mises en place par le gouvernement concernant les rassemblements.

« Nous vivons très douloureux cette crise sanitaire dans ce sens que, notre structure a engagé des fonds énormes dans la communication publicitaire. Du coup, ce sont des millions qui sont dehors. Par exemple, avec le concert de Saifond Baldé, que nous préparions, nous sommes à hauteur de 100.000.000 GNF engagés, » affirme Salim Souaré, Directeur Général de la structure événementielle et de communication, Vision Pub Guinée.

Alhassane Lobby Barry, artiste, jouant sa guitare à la maison de Jeune de Nongo ne cache son amertume : « actuellement tout est bloqué. Il n’y a pas de concert. Nous traversons cette période très difficile. »

Manque de perspectives menace le secteur

Principalement, le monde du spectacle est en danger, car un spectacle qui n’a pas été joué, c’est irrattrapable. Les pertes sont très importantes et au-delà, c’est l’absence de perspectives qui menace le secteur pour l’instant.

                                                                               

Amadou Dari DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *