Riposte contre Ebola à N’zérékoré : les 1ères mesures du gouvernement pour contenir le virus

Le gouvernement guinéen a déclaré ce 14 février 2021, Ebola comme une seconde épidémie sur son territoire, depuis la détection de trois cas confirmés de la maladie à virus Ebola dans la sous-préfecture de Gouécké, préfecture de N’zérékoré- 864 km de Conakry.

Désormais la Guinée fait face à deux épidémies : Corona et Ébola. Maintenant qu’Ebola fait son retour, le gouvernement décide de réactiver les cellules de prévention et de contrôle en vue de contenir très rapidement cette maladie.

Les mesures d’urgences du gouvernement

C’est pourquoi, le gouvernement a sorti un communiqué pour annoncer de mesures d’urgences concernant la sous-préfecture touchée, élargie à la préfecture de N’zérékoré. De ce fait, les marchés hebdomadaires et les cérémonies religieuses , traditionnelles sont interdits sur une durée de 30 jours, renouvelable si nécessaire ; en cas de décès lié à cette maladie à virus Ebola, les enterrements dignes et sécurisés se feront par les équipes habilitées. Les regroupements de plus de 5 personnes sont aussi interdits. Les services de santé et de sécurité des barrages de contrôle sanitaire continueront la prise des températures des personnes aux entrées et sorties de Gouécké et de N’zérékoré.

Attention à un 2eme scénario en Afrique de l’ouest

Entre 2013 et 2016, plus de 11.000 personnes sont mortes d’Ebola en Afrique de l’Ouest, qui a débuté en Guinée. Les autorités sanitaires du pays ont fort affaire dans cette riposte efficace de la maladie pour ne pas occasionner un deuxième scénario de contamination et de propagation dans la sous-région.

 

Amadou Dari Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *