DIU Santé Globale : la formation de la troisième cohorte ouverte au CERFIG

La Faculté des sciences et techniques de la santé avec l’appui du Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie de Guinée (CERFIG) et du Centre d’Excellence Africain de Prévention et de Contrôle des Maladies Transmissibles (CEA-PCMT) dans une logique de perfectionnement et d’amélioration du niveau des professionnels de la santé a démarré ce mercredi 04 mai, la session 2022 du DIU Santé Globale. Une formation intense destinée aux médecins, pharmaciens, biologistes et vétérinaires.

Cette troisième cohorte de la formation DIU Santé Globale au CERFIG connait la participation de 25 professionnels de santé de la Guinée mais aussi la sous-région notamment le Mali et le Bénin. Les participants sélectionnés à l’issue d’un appel à candidature vont suivre une formation durant six (6) semaines avec des professeurs en présentiel mais également des cours à distance depuis la France, la Côte d’Ivoire, le Togo et la Suisse. C’est une formation diplômante qui est co-signée par l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et l’Université de Montpellier en France.

« Pour nous, cette formation est devenue une activité de routine. Nous espérons que cette session se tiendra dans de bonnes conditions et nous nous sommes préparés pour que ça soit le cas. Nous allons veiller à la régularité de tous les apprenants durant ces 6 semaines, ça sera très intense » a affirmé le Pr Abdoulaye Touré coordinateur sud du DIU.

Ce diplôme interuniversitaire qui va être sous régional permettra aux participants d’acquérir de connaissances indispensables pour une spécialisation en santé publique. A l’avenir les détenteurs du diplôme interuniversitaire en Santé Globale peuvent s’inscrire à des formations plus approfondies en santé publique. « C’est un diplôme que nous partions chercher à l’étranger à des couts assez élevés. Aujourd’hui vous l’obtenez ici à des prix raisonnables, c’est pourquoi je vous conseille vraiment d’apporter de l’importance à la formation » conseille Professeur Aissatou Taran Diallo, vice doyenne de la faculté des sciences et techniques de la santé à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

La formation pour l’obtention de ce diplôme interuniversitaire est le fruit d’un partenariat entre l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et de celle de Montpellier. Elle se tient désormais depuis trois ans et beaucoup de professionnels de la santé ont obtenu grâce à ce diplôme des opportunités dans leur carrière. Dr MALLE Sekou venu du Mali en est bien conscient, il se dit heureux de prendre part à cette troisième cohorte qui lui permettra d’obtenir un des rares diplômes interuniversitaires en santé globale en Afrique francophone.

« Cette formation est une aubaine pour moi personnellement, parce que souvent nous n’avons pas le temps de laisser notre travail et aller suivre un cursus durant des années. C’est une bonne occasion de suivre la formation intense et ensuite repartir à nos activités ».

Dr Mamadou Pathé Diallo, enseignant chercheur à l’Université Gamal, va dans le même sens et attend beaucoup de cette formation.  « Après avoir validé ce diplôme, j’ose espérer que ça me permettra d’avoir des notions plus larges en santé publique et pouvoir bien me positionner sur le marché de l’emploi »

Les attentes sont grandes de part et d’autres, mais les résultats des deux premières formations passées laissent les organisateurs de cette troisième cohorte très rassurés quant à l’atteinte des objectifs. On le précise, le cours introductif portant sur les enjeux actuels de la santé globale a été dispensé par le représentant pays de l’OMS, Dr Casimir MANENGU.

 

Alpha Oumar Bagou BARRY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.