La toute 1ère journée mondiale des maladies tropicales négligées « MTN » célébrée !

La journée internationale  des maladies tropicales négligées permet aux spécialistes de la santé, aux organisations de la société civile, aux leaders communautaires, et aux décideurs d’échanger sur les avancées enregistrées et défis à relever pour  vaincre les « MTN » à  travers le monde. 

Considérées comme maladie des pauvres, les MTN sont transmissibles et touchent 1,5 milliard de personnes dans le monde. L’Afrique représente 39% du fardeau des MTN et tous les pays sub-sahariens sont endémiques à au moins une MTN. En Guinée on diagnostique l’onchocercose,  la filariose lymphatique, la lèpre, l’ulcère de bruruli, la géo- helminthiase, le trachome,  le tha,  la schistosomiase.

Ces maladies ont des conséquences néfastes sur la santé des populations. Chez les enfants par exemple  elles peuvent  entrainer  la malnutrition, les troubles digestifs,  le retard de croissance mais également  des déformations physiques et l’absentéisme scolaire. Pour ce qui est des adultes, les douleurs de la maladie les empêchent très souvent  de travailler.

Les maladies tropicales négligées affectent également  l’économie familiale et même de l’Etat qui dans ce cas, perd un bras valide. Pourtant on peut bien se tirer d’affaire en observant les règles d’hygiène, (corporel, environnemental, alimentaire, vestimentaire). À cela s’ajoute l’utilisation de la moustiquaire imprégnée,  et l’acception des campagnes gratuites de distribution des médicaments pour la prévention et le traitement des MTN.

La célébration de cette journée montre l’engagement mondial en faveur du contrôle et  l’élimination des MTN. C’est à Abu Dhabi qu’elle a été  récemment annoncée à l’occasion du Forum « Reaching the Last Mile ». Avant son lancement, il n’ y avait eu aucun événement majeur de plaidoyer spécifique aux maladies tropicales négligées permettant de sensibiliser la population ou encore de parler des progrès en la matière et de lancer un appel à l’action.

Maïmouna BANGOURA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *