CERESCOR : des étudiants de Dalaba formés en méthodologie de recherche scientifiques !

Au total dix-huit (18) étudiants venus de l’Institut Supérieur des Sciences et de Médecine Vétérinaire de Dalaba ont suivi pendant trois mois un stage au CERESCOR-Guinée.

Des thèmes comme : « Analyse de la situation socio-économique de la pêche artisanale maritime au débarcadère de Dixinn port III » ont été débattus lors de ce stage.

Le Centre de Recherche Scientifique de Conakry-Rogbane (CERESCOR) à travers son département d’Hydrologie a appuyé ces étudiants sortants dans la réalisation de leur thème de mémoire de fin d’étude. Pour les responsables de ce centre de recherche la formation de ces futurs chercheurs entre dans la politique générale du CERESCOR.

« Nous avons un objectif fondamental ici, le département biologique marine c’est de donner la chance aux jeunes. J’ai l’espoir un jour de voir un jeune à la tête de ce département mais cela dépendra de votre engagement et de votre combativité », a affirmé le docteur Thierno Alseny Barry directeur général adjoint du CERESCOR.

 Poursuivant, le docteur promet aux étudiants sortants de travailler et de multiplier d’efforts pour être des chercheurs. Tout en les rassurant de son aide avant de demander aux cadres de son département de penser à ces jeunes en cas de besoin. « Je vous encourage à redoubler d’avantage et soyez sûrs que les meilleurs parmi vous seront accueillis ici pour travailler comme contractuels et on verra après le stage ce que nous pouvons pour que vous soyez des chercheurs titulaires. Mettez-vous à la tâche et nous vous aiderons à vous former encore plus, ici ou à l’étranger. Je demande à tous les cadres du département de la biologie marine de penser à ces futurs chercheurs » conclut le docteur Thierno Alseny Barry directeur général adjoint du CERESCOR.

Au sortir de ce stage pratique, les apprenants sont satisfaits de l’encadrement et ils se fixent déjà leur objectif. Celui de chercher leur premier emploi et poursuivre la recherche scientifique. « On n’a eu un bon encadrement, nous sommes très ravis de ce que nous avons appris durant ces trois mois de stage pratique. On n’est allé au niveau de certains débarcadères, pour voir comment se passe la pêche. Mais aussi quels sont les espèces de poissons capturés. Au niveau des laboratoires on nous a appris comment faire des analyses biologiques. Maintenant nous pensons à avoir de l’emplois pour contribuer au développement de la Guinée » a affirmé Lucie Haba à notre micro.

Lucie Haba, étudiante ayant pris part au stage. CP : Bagou BARRY

Alpha Oumar Bagou BARRY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *